Par: Anie Rouleau

Un des plaisirs d’avoir son entreprise est de pouvoir rencontrer des entrepreneurs merveilleux provenant d’entreprises inspirantes. Étant une B Corporation, j’ai pris l’engagement de promouvoir, créer et développer des relations avec des entreprises locales et d’impacts. D’ailleurs, la proximité est pour nous un élément important, c’est pourquoi je peux fièrement dire que 90% des fournisseurs de The Unscented Company sont situés à moins de 500km de notre siège social à Montréal. Aussi, je me suis donnée comme mission de soutenir les jeunes femmes entrepreneures à titre de mentor. Ainsi, tout cela m’a amené à avoir une réflexion importante sur ce que je consomme au quotidien.

En janvier 2017, pour respecter mes valeurs, j’ai décidé d’acheter mes vêtements d’une source locale. Tout d’abord, l’idée était de diminuer mes achats et par la suite, d’acheter de créateurs et designers éthiques et locaux. Dans mes recherches, j’ai été réellement surprise de constater le nombre de marques québécoises, m’intéressant par le fait-même au slow fashion. Je me faisais le plaisir d’être une ambassadrice naturelle de ces jolies compagnies, généralement fondées et dirigées par de jeunes femmes. 

Ethical fashion, much more than a trend

Today, it’s my pleasure to introduce you to one of my favorite companies, atelier b. Anne-Marie and Catherine have set themselves apart with their mission of redefining ethical fashion in Montreal, for women, men and children alike. I always like to visit their workshop-boutique in Montreal, the smell of freshly pressed clothes in the background and the sound of the sewing machines quietly humming.

From left to right / De gauche à droite: Catherine, Anna-Béatrice, Anie, Anne-Marie

" id="yui_3_17_2_1_1564812310947_139" style="line-height: 0; text-align: center; position: relative; overflow: hidden;">

From left to right / De gauche à droite: Catherine, Anna-Béatrice, Anie, Anne-Marie

«Minimaliste et conçue pour durer, chaque pièce atelier b a été pensée pour devenir essentielle. Nos textiles durables, provenant du Canada et du Japon, sont composés de fibres naturelles et la fabrication est réalisée localement, soit à notre atelier du Mile End ou dans de petits ateliers de Montréal.», soulignent Catherine et Anne-Marie, fondatrices d’atelier b.

Il faut se souvenir qu’historiquement, Montréal était une ville prisée pour l’industrie du textile. On voit un mouvement de retour vers l’importance de cette industrie dans notre métropole mais maintenant avec une vision éthique et responsable. Anne-Marie et Catherine font briller ce mouvement qui prend de plus en plus d’ampleur. Il est possible de trouver leurs vêtements un peu partout au Canada.

Pour en savoir plus sur atelier b: atelier-b.ca

Merci à Chanel Sabourin Photographe pour les photos