Par: Anie Rouleau

En 2003, j'ai parcouru le monde en solo pendant 18 mois. Dans chaque pays que j'ai visité, je me suis assise au Parlement pour écouter les problèmes socio-économiques urgents. Maintes et maintes fois, le même sujet est toujours revenu, l'environnement.

En Afrique, il s'agissait d'accès à une eau potable saine, jusqu'en Australie où, pendant un cours de plongée, j'ai nagé devant des récifs de corrail gris en voie de disparition. Au Chili, où j'ai vu un avion survoler des lacs pour voler de l'eau et l'amener dans les vignobles argentins. En grandissant avec l'abondance de lacs et de rivières d'eau douce entourée de deux océans au Canada, j'ai été sidérée par cette réalité. J'ai rapidement compris le sens de « L’Or bleu », un livre de Tony Clarke et Maude Barlow que j'ai adoré.

Préoccupée par cette réalité, l'eau est devenue le centre de ma vision et de mon inspiration.

Une vague d’innovation

Source principale de toute vie, l'eau est vitale pour la vie humaine.

Paradoxalement, l'eau est également l'ingrédient principal de la quasi-totalité de nos produits. L'eau est également nécessaire pour utiliser la plupart de nos produits. Offrir des produits biodégradables pour limiter les dommages dans nos sources d’eau est un bon début, mais nous devons également être conscients de l’énorme défi de la question des emballages en plastique à usage unique. Ces contenants et particules de plastique se trouvent en grande partie dans nos océans et forment aujourd'hui des îlots de plastique impressionnants. Nous faisons partie d'une industrie bien connue pour ses emballages à usage unique et ses produits ayant un impact négatif sur l'écosystème.

En tant que citoyen et entreprise responsable, nous avons le devoir moral de laisser le moins d'impact possible sur nos sources d’eau tout au long du cycle de vie de nos produits. Par exemple, nos nouvelles pastilles pour lave-vaisselle écoconçues ont été testées pour être efficaces à basse température à partir de 45 °C et dans un cycle de lavage plus court. Pas très extraordinaire pour certains, mais très impactant à plus grande échelle et un beau succès pour l’entreprise.

En tant que citoyen et entreprise responsable, nous avons le devoir moral de laisser le moins d'impact possible sur nos sources d’eau tout au long du cycle de vie de nos produits.

Une vague de fraîcheur

Dans notre imaginaire collectif, une vague représente une force puissante de la nature. Tantôt calme et paisible, tantôt tumultueuse, l’eau occupe une place intime où s’inscrivent de plus en plus des préoccupations écologiques. Si la vague sur nos bouteilles pouvait parler, elle vous dirait qu'elle symbolise la propreté, la mousse, l'efficacité. Au sens figuré, la vague est notre source d'inspiration et de richesse à laquelle il faut penser chaque jour. La beauté est présente dans chaque pièce où il y a une source d’eau dans nos maisons, de la salle de lavage à la cuisine.

Il est facile d’oublier de boire suffisamment d’eau tous les jours, mais aussi d’oublier que nous gaspillons de l’eau. Au Canada, nous sommes privilégiés par son abondance d’un océan à l’autre. De la base des Rocheuses de la côte ouest au golfe du Saint-Laurent à l'est.

Laissez la vague sur nos bouteilles servir de rappel quotidien que l’eau est une ressource précieuse et une partie essentielle de nos vies.

Une vague de changement

Tout comme nos produits, une brise de mer ne sent rien mais elle apporte un sentiment de paix et de bien-être, ainsi qu'un désir de changement. La pénurie d’eau potable est un défi mondial actuel et pressant, mais aussi une forte motivation pour le changement. Et si un jour notre gamme complète de produits ne contient ni eau ni emballage?

Merci à Alex CD Photographe pour les images.